Menu


Tribune libre

Mot de la majorité – octobre 2018

Le plan d’eau du Layon fait partie de la vie des Chalonnais depuis plus de 40 ans. Il a marqué son paysage, un lieu de promenade et de pique-nique apprécié, une vue magnifique, un site de pêche connu. Depuis 3 ans, le paysage a été profondément modifié, et il ne se passe pas une journée sans que l’on nous interpelle sur son devenir. C’est une préoccupation majeure pour tous les Chalonnais, et aussi pour les élus.

Dans les années 70-80, l’équipe municipale de Gaston Bernier aménage Chalonnes, le stade Calonna va sortir de terre. Il a fallu édifier une digue de protection et remonter le niveau du sol pour le protéger des crues. La solution était simple et de bon sens pour ces travaux : déplacer la terre autour de l’embouchure du Layon. Cet espace creusé s’est naturellement rempli d’eau : le plan d’eau était né.

En 30 ans, les alluvions se sont déposées, phénomène naturel. Mais on a vu aussi le niveau moyen de la Loire baisser d’environ 1 mètre. Pour éviter que le plan d’eau ne se vide, il y a d’abord eu un enrochement, puis un clapet a été autorisé par l’Etat. Le tribunal administratif en 2012 a annulé cette décision, cet aménagement ne correspondait pas aux nouvelles directives européennes sur la libre circulation des poissons et des sédiments, nous avons été contraints d’abaisser le clapet en 2015.

En concertation avec les organismes et associations concernées, il a été décidé d’attendre de voir comment la nature allait réagir. Nous avons tous constaté une repousse fulgurante de nombreuses espèces végétales. Les naturalistes nous disent que c’est la station d’épuration la plus performante : le Layon en a bien besoin. De nombreuses espèces animales sont observées : les ragondins fuient la zone, les castors sont de retour.

Le temps est venu de réfléchir à un projet d’aménagement tous ensembles, dans le respect des lois et en tenant compte des usages.

Parmi les projets, l’hypothèse d’un plan d’eau plus petit est à étudier. C’est pour cela que 300 m3 d’alluvions ont été déplacées pour évaluer la consistance et le comportement de ces éléments au fil des saisons. Il va falloir au moins une année pour observer. Nous pourrons alors en connaissance élaborer un projet global avec les usagers, les riverains.

Plan d’eau, cheminements, espaces de jeux ou de pique-nique, ou pourquoi pas une installation artistique pourront être envisagés. Un groupe de travail va être constitué. Ce sera l’occasion d’une concertation, nous en reparlerons.

Tout cela dans le respect de la nature, de la biodiversité, c’est un espace privilégié, proche de la ville, à remettre en valeur pour le bonheur de tous. Chalonnes doit se retrouver dans le futur aménagement.

 

Archives

 

bouton téléchargement Mars 2017

bouton téléchargement Décembre 2016

bouton téléchargement Septembre 2016

bouton téléchargement Juin 2016

bouton téléchargement Mars 2016

bouton téléchargement Décembre 2015

bouton téléchargement Septembre 2015

bouton téléchargement Juin 2015

bouton téléchargement Mars 2015

 

 

Groupe d’Opposition – octobre 2018

Image et environnement

Ecologie, biodiversité, développement durable, autant de mots ou expressions que nous côtoyons journellement et qui pourtant il y a à peine une trentaine d’années ne figuraient même pas tous au dictionnaire. Les temps ont changé, l’homme a pris conscience que notre planète ne dispose pas de ressources inépuisables et sa vulnérabilité aux agressions que nous lui faisons subir est une notion presque unanimement partagée.

A Chalonnes comme ailleurs nous y sommes sensibles il n’est qu’à examiner les ordres du jour des derniers conseils municipaux pour s’en convaincre. Toutes proportions gardées, extrayons à titre d’exemple quelques thèmes qui s’y rapportent. Ils font parfois l’unanimité mais parfois aussi l’objet de différences d’appréciation voire de divergences, exemples :

L’entretien des quais qui constituent la vitrine de la ville n’est pas fait régulièrement et laisse parfois une impression d’abandon qui n’a rien d’écologique. Lors de la journée Loire à vélo, de nombreux visiteurs ont fait part de leur étonnement à ce sujet et c’est sans parler des passagers du Loire Princesse qui débarquent à cet endroit. De même l’absence d’un minimum de fauchage, au niveau de l’étang décourage le promeneur de venir pique-niquer. De l’avis de certains dépassant nos seules voix d’opposition, des priorités sont à reconsidérer.

Assainissement. Depuis plusieurs années nous dénonçons des rejets d’eaux usées sans traitement directement dans la Loire, et pas seulement lors de sur verses de la station d’épuration. La commune dispose de moyens légaux pour contraindre les propriétaires récalcitrants à se mettre en conformité. Qu’attendons-nous ? Un manque de volonté? D’autres raisons ?

Aménagement du plan d’eau. Nous nous souvenons de la prise de position de la majorité défendant l’idée qu’il fallait ici redonner ses droits à la nature. Avec le résultat que l’on sait, les esprits ont-ils évolué pour entreprendre des actions concrètes afin de redonner à cet espace naturel un visage accueillant donnant envie de s’y attarder? Pour le moment les réflexions ne sont pas engagées et pourtant, la proximité du camping qui a beaucoup de mal à séduire malgré les lourds investissements dont il a bénéficié (672.000€), devrait inciter à ne pas une fois de plus reporter les actions à l’année prochaine. Il est plus que grand temps de réfléchir à des projets, ou nature et activités humaines pourraient harmonieusement cohabiter. Nous suggérons de confier officiellement cette réflexion au Conseil des Sages puis d’agir rapidement. 

F . DHOMMÉ, JC. SANCEREAU, B.LIMOUSIN, A. MAINGOT, G. LAGADEC, V. LAVENET

 

 

Archives

 

bouton téléchargement Décembre 2017

 Septembre 2017

bouton téléchargement Juin 2017

bouton téléchargement Mars 2017

bouton téléchargement Décembre 2016

bouton téléchargement Septembre 2016

bouton téléchargement Juin 2016

bouton téléchargement Mars 2016

bouton téléchargement Décembre 2015

bouton téléchargement Septembre 2015

bouton téléchargement Juin 2015

bouton téléchargement Mars 2015

Retourner en haut de page