Menu


Tribune libre

Décembre 2019 : mot de la majorité

 

Chalonnes développe la prévention contre la délinquance

 

Le Maire est un Ă©lu local de proximitĂ© reconnu de la grande majoritĂ© de la population, c’est un lien Ă©troit avec la sociĂ©tĂ©. Les compĂ©tences d’un Maire sont vastes et multiples. Il est reprĂ©sentant de l’Etat comme officier de police judiciaire sous l’autoritĂ© du Procureur de la RĂ©publique. Il est aussi comme reprĂ©sentant du Conseil Municipal garant de l’ordre public. Il veille Ă  la suretĂ©, la sĂ©curitĂ© et la salubritĂ© publiques.

 

Un Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance à Chalonnes

 

L’actualitĂ© rĂ©cente en France a montrĂ© l’ampleur de la tĂąche pour les Ă©lus de proximitĂ©, et les difficultĂ©s  qui peuvent advenir en particulier en milieu rural. Chalonnes est une ville rurale importante. Il y a eu en 2018 des faits dĂ©lictueux Ă  rĂ©pĂ©tition, particuliĂšrement visibles. L’annĂ©e 2019 a Ă©tĂ© beaucoup plus calme.
Ces Ă©vĂšnements peuvent conduire Ă  la crĂ©ation d’un Conseil local de sĂ©curitĂ© et de prĂ©vention de la dĂ©linquance : CLSPD. Il est facultatif pour les communes de moins de 10000 habitants.

En 2019 se sont rencontrĂ©s Ă  deux reprises la Gendarmerie, la Police municipale, les services sociaux du dĂ©partement, les bailleurs sociaux, la mission locale, les chefs d’établissement des collĂšges et de la MFR, les reprĂ©sentants des commerçants, les services sociaux et jeunesse de la ville et des Ă©lus. Une occasion pour mieux se connaĂźtre, partager les compĂ©tences et les procĂ©dures mises en place pour prĂ©venir et pour lutter contre la dĂ©linquance. L’occasion de montrer l’importance du travail en rĂ©seau, l’échange d’informations et d’initiatives dans le respect de la loi et de la confidentialitĂ©. La mise en place d’un CLSPD a Ă©tĂ© votĂ©e au Conseil Municipal.

D’autre part, la Gendarmerie propose une vidĂ©o protection Ă  Chalonnes pour aider lors d’enquĂȘtes sur le territoire : Chalonnes est une ville de passage. Le rĂ©fĂ©rent dĂ©partemental de la Gendarmerie a fait un diagnostic et des prĂ©conisations pour une installation de vidĂ©o protection adaptĂ©e Ă  la ville et en cohĂ©rence avec les communes environnantes. DĂ©cision votĂ©e au Conseil Municipal.

 

La prĂ©vention de la dĂ©linquance, c’est aussi l’affaire de tous, dans la bienveillance et le respect

 

Une veille permet d’alerter face Ă  des situations de crise ou de fragilitĂ© : en prĂ©vention des violences intrafamiliales, des conduites addictives (alcool, stupĂ©fiant, rĂ©seaux sociaux), des incivilitĂ©s (dĂ©gradations, dĂ©pĂŽts de dĂ©chets sauvages). La principale rĂ©ponse sera toujours la prĂ©vention, en particulier vis-Ă -vis de notre jeunesse, une coopĂ©ration entre les parents, l’école et les services jeunesse de la ville, un devoir permanent d’accompagner nos jeunes vers une citoyennetĂ© responsable.

 

En application de la loi « DĂ©mocratie de proximitĂ© » du 27 fĂ©vrier 2002, cette page est consacrĂ©e Ă  l’expression de la majoritĂ© et de la minoritĂ© du conseil municipal. En cette pĂ©riode prĂ©-Ă©lectorale, la loi nous interdit d’évoquer le bilan des actions menĂ©es ou nos projections pour l’avenir, jusqu’aux Ă©lections municipales de mars 2020.

 

Le groupe de la majorité

 

Archives

 
Septembre 2019

Télécharger (PDF, 252KB)

 

Juin 2019

Télécharger (PDF, 189KB)

 
Avril 2019

Télécharger (PDF, 143KB)

 

FĂ©vrier 2019

Télécharger (PDF, 176KB)

 

Octobre 2018

Télécharger (PDF, 69KB)

 

bouton téléchargement Mars 2017

bouton téléchargement Décembre 2016

bouton téléchargement Septembre 2016

bouton téléchargement Juin 2016

bouton téléchargement Mars 2016

bouton téléchargement Décembre 2015

bouton téléchargement Septembre 2015

bouton téléchargement Juin 2015

bouton téléchargement Mars 2015

 

 

DĂ©cembre 2019 : groupe d’opposition

 

Une mandature se termine…

 

Toujours inscrit dans une dĂ©marche d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral, qui se veut constructive, participative et apolitique, notre groupe d’opposition entend entretenir avec la majoritĂ© des relations directes, sans dogmatisme et dĂ©passionnĂ©es.

Dans cet esprit, bien souvent, les dĂ©libĂ©rations soumises au conseil municipal ont fait l’unanimitĂ©. Souvenons-nous rĂ©cemment :

‱ du soutien au maire suite aux incivilitĂ©s dont il a Ă©tĂ© la victime, de l’accord pour les lourds investissements ou travaux telle la rĂ©novation thermique du groupe Joubert, le rĂ©amĂ©nagement de la rue du Vieux Pont pour laquelle certaines de nos suggestions d’amĂ©liorations ont Ă©tĂ© entendues (pas assez Ă  notre goĂ»t), les amĂ©nagements du parc de la Deniserie qui tardent tout de mĂȘme Ă  se finaliser.

‱ ce sont aussi les subventions aux nombreuses associations de la commune, pas toutes cependant, exemple le «Tintamare» qui fonctionne finalement sur fonds publics, 48 798 € annuellement, et dont on ne comprend pas bien pourquoi elle aurait vocation Ă  «fĂ©dĂ©rer» d’autres associations 


Mais ne le cachons pas, des sujets de profonde divergence ont fait l’objet d’ñpres discussions comme par exemple :

‱ le lourd remaniement du lotissement des Ligerais par un bureau d’étude parisien qui malgrĂ© les dĂ©clarations tonitruantes pĂ©riodiques concernant sa commercialisation peine Ă  se terminer au prix d’un revirement tel le regroupement de parcelles devenues doublement viabilisĂ©es aux frais de la commune, sans parler de la pĂ©tition des occupants en 2015 par l’intĂ©gralitĂ© des habitants du quartier


‱ l’insistance pour que soient enfin prises des dĂ©cisions pour l’installation d’un dispositif de vidĂ©o-protection dans les secteurs sensibles de la ville. Nous regrettons de n’avoir pas Ă©tĂ© Ă©coutĂ©s pour l’organisation d’une rĂ©union entre la commune et la gendarmerie pour redĂ©finir le rĂŽle de la police municipale. Il faut sur un tel sujet une vraie volontĂ©. Le comitĂ© de sĂ©curitĂ© mis en place ne rĂ©pond pas Ă  cette demande, face Ă  l’évolution des incivilitĂ©s.

‱ bien que tout aussi sensibles que la majoritĂ© aux questions environnementales, les fonds mis dans cette cause pourraient, nous semble-t-il, ĂȘtre employĂ©s dans des rĂ©alisations concrĂštes plus que dans des Ă©tudes sur la biodiversitĂ©, certes fort intĂ©ressantes, mais qui bien souvent ont dĂ©jĂ  Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©es Ă  l’occasion d’autres investigations environnementales.

‱ Quant au plan d’eau, quel dommage que la majoritĂ© en place n’ait pas mĂȘme tentĂ© de contester la dĂ©cision d’annuler l’arrĂȘtĂ© prĂ©fectoral le concernant ! Il va falloir maintenant chercher des solutions et des financements pour que les Chalonnais retrouvent un espace attractif.

Les attentes des administrĂ©s sont fortes Ă  l’aube de cette nouvelle mandature. Écoutons ces attentes pour mieux y rĂ©pondre Ă  l’avenir 


Nous vous souhaitons de belles fĂȘtes de fin d’annĂ©e

F. DHOMMÉ, JC. SANCEREAU, B. LIMOUSIN, A. MAINGOT, G. LAGADEC, V. LAVENET

 

 

 

 

Archives

 
Septembre 2019

Télécharger (PDF, 134KB)

 

Juin 2019

Télécharger (PDF, 301KB)

 

Avril 2019

Télécharger (PDF, 211KB)

 

FĂ©vrier 2019

Télécharger (PDF, 501KB)

 
Octobre 2018

Télécharger (PDF, 71KB)

 

bouton téléchargement Décembre 2017

 Septembre 2017

bouton téléchargement Juin 2017

bouton téléchargement Mars 2017

bouton téléchargement Décembre 2016

bouton téléchargement Septembre 2016

bouton téléchargement Juin 2016

bouton téléchargement Mars 2016

bouton téléchargement Décembre 2015

bouton téléchargement Septembre 2015

bouton téléchargement Juin 2015

bouton téléchargement Mars 2015

Retourner en haut de page


Agenda

Tous les événements